Environnement

Exigence, nécessité ou opportunité, la mutation vers un développement durable est de plus en plus prégnante dans la stratégie des entreprises. Le développement durable s’impose comme un facteur de compétitivité et de différenciation pour les entreprises. Nouvelles attentes des donneurs d’ordre ou des clients, renforcement des normes, augmentation du coût de l’énergie, raréfaction des ressources… les entreprises doivent s’adapter à un contexte en perpétuelle évolution.

La mutation progressive des entreprises doit être envisagée à travers des approches simples et pragmatiques. Il n’existe pas de solution universelle mais un panel multiple d’actions :

  • agir préventivement car le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas,

  • intégrer l’approche cycle de vie pour éco-concevoir ses produits et ses services,

  • optimiser ses consommations par une approche globale des flux et des gains,

  • identifier de nouveaux gisement d’économie d’énergie et maîtrise ses consommations,

  • s’orienter vers de nouveaux modes de consommation en ayant par exemple recours à l’effacement, à l’autoconsommation ou aux EnR,

  • inscrire son entreprise dans des dynamiques locales en renforçant son ancrage territorial à travers l’écologie industrielle,

  • changer de modèle économique en découplant la production de déchets et la croissance économique par de nouvelles approches.

Pour conseiller, accompagner et soutenir les entreprises dans leur mutation, les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent à travers son réseau d’experts de proximité et de nombreux programmes d’actions.
 

Cet engagement, les CCI le partagent et le mettent en œuvre depuis plus de 15 ans en partenariat étroit avec l’ADEME. En 2018, les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes et l‘ADEME ont renouvelé leur engagement à travers un partenariat triennal comprenant un volet « économie circulaire »et un volet « transition énergétique », qui se décline par la mobilisation de moyens humains sur l’ensemble du territoire régional au bénéfice des TPE et PME régionales afin de déployer un vaste programme d’accompagnement des entreprises à travers deux axes d’intervention.

 

Axe Economie circulaire

Les entreprises doivent faire face à une pression accrue sur les ressources naturelles qui se matérialise par la raréfaction de certaines ressources naturelles, l’augmentation et la volatilité des prix des matières premières et de l’énergie ou, plus grave par des ruptures d’approvisionnements. Le changement de modèle économique vers une économie circulaire peut donc constituer un « outil de pilotage de la rareté » et être porteur d’opportunités pour réduire la dépendance aux matières premières et développer de nouvelles perspectives de valeur ajoutée.

 

Axe Performance Energétique

La consommation d’énergie est inhérente à toute activité économique. La maîtrise des consommations d’énergie constitue une opportunité voire une nécessité économique qui se conjugue avec les impératifs de réduction des émissions de CO2, de promotion des énergies renouvelables (EnR), d’éco-mobilité et de réduction des consommations d’énergie.