Conjonctura
Repères économiques

ÉDITO

Philippe GUERAND

Au 3e trimestre, la croissance de l’activité s’est consolidée dans notre région. Les indicateurs de chiffre d’affaires, de production, de fréquentation le montrent, avec des résultats meilleurs qu’au plan national. Le redressement du climat des affaires semble (enfin) profiter aussi aux petites entreprises. Et les premières indications (transport/logistique, intérim…) sur la période en cours semblent confirmer cette orientation. La bonne tenue de l’investissement est aussi un signe particulièrement encourageant.

Notre région, comme la France, a connu un différentiel de croissance entre importations et exportations. Le 3e trimestre enregistre d’ailleurs un déficit commercial conséquent. Clairement, la reprise de l’activité se traduit par un surcroît d’importations. Nous verrons, dans les prochains mois, si cela s’accompagne d’exportations dynamiques ou si cela indique une perte de densité de notre tissu productif.

Autre préoccupation, l’emploi : si l’activité économique se porte mieux, et si les entreprises continuent de développer leur effectif comme nous l’évoquions il y a trois mois, les indicateurs sont loin d’être au vert. Le chômage de longue durée continue de progresser et les difficultés de recrutement se renforcent. La formation demeure un enjeu majeur, pour améliorer l’employabilité, promouvoir l’attractivité des carrières et apporter des réponses rapides dans les métiers en tension. Notre réseau de CCI, acteur de l’apprentissage, de la formation continue et du supérieur, est pleinement mobilisé en ce sens.

Philippe GUERAND
Président de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes

 

C’est la première estimation de la variation du nombre de visas internationaux délivrés par les CCI en octobre-novembre. Depuis le début de l’année, cet indicateur enregistrait peu de variations. Cela pourrait indiquer un net infléchissement à la hausse des exportations régionales (hors Union européenne).