Tertiaire

La situation des TPE-PME du secteur tertiaire s’est dégradée au troisième trimestre, tout en demeurant favorable pour les activités destinées aux entreprises. Le transport routier de marchandises et les marchés de la logistique ont été stables. La fréquentation hôtelière, en recul au niveau national, est restée bien orientée dans la région avec des nuitées en hausse de 1,8 % par rapport à l’an dernier. Le chiffre d’affaires des entreprises du commerce a marqué le pas (- 0,2 % sur un an) et le nombre d’immatriculations de voitures neuves a cessé de progresser.

 

TPE-PME DES SERVICES AUX ENTREPRISES ET DU COMMERCE DE GROS

Bien qu’encore favorable, la situation du tertiaire tourné vers les entreprises semble ralentir.
Au troisième trimestre, 30 % des TPE-PME du commerce de gros et des services aux entreprises de la partie rhônalpine de la région ont enregistré une progression du chiffre d’affaires sur un an, et 26 % ont déploré une baisse. S’établissant à + 4, le solde « hausses - baisses » a ainsi sensiblement reculé en
trois mois, conformément à l’inflexion annoncée par les chefs d’entreprises. Pour le quatrième trimestre, 21 % des dirigeants anticipaient une baisse de chiffre d’affaires, contre 15 % trois mois auparavant. Le solde reste positif à + 5. Les prévisions en matière d’emploi restaient bien orientées, avec un solde
« hausses - baisses » à + 10.


 

TPE-PME DES SERVICES AUX PARTICULIERS ET DU COMMERCE DE DÉTAIL

Un bilan dégradé pour les activités tertiaires destinées aux particuliers. 
Au troisième trimestre, les TPE-PME du commerce de détail, du commerce automobile et des services aux particuliers de la partie rhônalpine de la région déplorant une baisse de chiffre d’affaires sur un an ont été légèrement plus nombreuses que celles enregistrant une progression (respectivement 31 % et 29 %). Le solde «hausses - baisses» s’est ainsi établi à - 2, contre + 7 trois mois auparavant. Les perspectives pour la fin d’année se sont également détériorées, 23 % des chefs d’entreprises redoutant une baisse de chiffre d’affaires et 20 % anticipant une progression. Seuls 7 % prévoyaient une augmentation des effectifs, contre 12 % lors de la précédente enquête.

 

HÔTELLERIE

La fréquentation hôtelière toujours bien orientée​.
Dans un contexte national de recul, le nombre de nuitées dans les hôtels d’Auvergne-Rhône-Alpes a continué de progresser au troisième trimestre. Il a dépassé les 6,9 millions, soit une hausse de 1,8 % par rapport à la même période de 2015. Seul le mois d’août a été défavorable dans la région, avec des nuitées en baisse de 1,1 % sur un an (contre - 6,4 % en France métropolitaine). Le taux d’occupation du trimestre (59,1 %) a progressé de 0,9 point et la durée moyenne de séjour est restée stable à 1,7 jour. La part des nuitées étrangères s’est inscrite à 26 %, en hausse de 0,2 point sur un an. 
N.B. : les données du troisième trimestre 2016 sont provisoires.