Industrie

Dans la région comme au niveau national, le chiffre d’affaires des entreprises industrielles a de nouveau progressé au deuxième trimestre. Bien que sollicitées par une activité et des investissements accrus, les trésoreries sont restées globalement satisfaisantes. Les marges se sont consolidées tant en France qu’à l’exportation. La bonne tenue des dépenses d’investissement s’est confirmée après un début d’année dynamique, les perspectives demeurant bien orientées pour le troisième trimestre. L’activité de la chimie-parachimie a continué de se renforcer, de même que celle de la plasturgie.

CHIFFRE D'AFFAIRES DES ENTREPRISES

Nouvelle progression du chiff re d’aff aires de l’industrie
Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière a augmenté de 4,1 % par rapport à 2016, soit un rythme un peu plus soutenu qu’en début d’année. La tendance nationale a été similaire avec + 4,6 %. Sur l’ensemble du premier semestre, tous secteurs d’activité confondus, la part du chiffre d’affaires réalisée à l’export s’est inscrite à 11,8 % dans la région et à 11,1 % dans l’ensemble du pays.

N.B. : Les valeurs de chiffres d’affaires présentées correspondent aux chiffres d’affaires des entreprises dont le siège social est en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

PLASTURGIE 

Signes d’amélioration de l’activité​.
63 % des répondants à l’enquête de juin ont déclaré une hausse d’activité par rapport au mois précédent. Cette proportion a atteint 67 % en comparaison annuelle, soit un niveau inégalé depuis plus d’un an. Ont été notés des difficultés pour le marché de l’emballage industriel et des produits grand public, un redressement du marché du BTP et une activité soutenue pour les cosmétiques cet été. Pour 32 % des dirigeants, les effectifs étaient en hausse sur un mois et 34 % comptaient embaucher lors des six mois à venir. Près d’un plasturgiste sur deux anticipait une progression d’activité. La prudence restait cependant de mise du fait de l’extrême volatilité du prix des matières premières.

N.B. : Les données récentes de l’indice de confiance n’étaient pas disponibles à la date de parution.