Industrie

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des entreprises industrielles de la région a de nouveau augmenté (+ 4,0 % sur un an), alors qu’il s’est replié de 1,7 % en France. La situation financière des entreprises s’est améliorée, tant au niveau des marges que des trésoreries. Les dépenses d’investissement se sont accrues et les perspectives pour le quatrième trimestre étaient assez favorables, malgré le manque de visibilité. Ce dernier pèse sur l’optimisme des plasturgistes. Dans la chimie-parachimie, les anticipations étaient à une stabilisation de l’activité.

CHIFFRE D'AFFAIRES DES ENTREPRISES

Nouvelle hausse du chiffre d’affaires de l’industrie.
Comme au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière a affiché une nette progression au troisième trimestre : + 4,0 % par rapport à la même période de 2015. La hausse du chiffre d’affaires réalisé à l’export a atteint 7,0 %. Les évolutions ont été nettement moins favorables au niveau national, avec respectivement - 1,7 % et - 12,3 %.

N.B. : Les valeurs de chiffres d’affaires présentées correspondent aux chiffres d’affaires des entreprises dont le siège social est en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

PLASTURGIE 

L’activité des plasturgistes s’est quelque peu dégradée en fin d’année 2016.
Près d’un tiers des plasturgistes confirme une baisse de l’activité, à la fois en comparaison mensuelle et annuelle. L’optimisme des industriels est en perte de vitesse depuis le deuxième trimestre. L’état d’esprit est plus ou moins le même qu’en fin 2015 : un optimisme flouté par une conjoncture incertaine. Un plasturgiste sur deux souhaite toujours investir. Le marché du BTP souffre davantage que les autres, avec plus d’un plasturgiste sur deux déclarant une dégradation de l’activité. Les élections 2017 bloquent certains chantiers, ce qui impacte lourdement les transformateurs du secteur. Les marchés du médical, cosmétique et emballage agroalimentaire se portent bien, alors que l’automobile a presque renoué avec sa cadence d’avant crise.

N.B. : Les données récentes de l’indice de confiance n’étaient pas disponibles à la date de parution.