Industrie

Le chiffre d'affaires des entreprises industrielles régionales a augmenté de 7,1 % sur un an au premier trimestre, soit une progression similaire à celle observée fin 2017, nettement plus marquée qu'au niveau national. La production industrielle a néanmoins stagné et les carnets de commandes se sont dégarnis, sans affecter cependant les perspectives à court terme. L'activité de la chimie est demeurée très supérieure à celle du premier trimestre 2017 malgré un léger tassement dans plusieurs secteurs. La situation s'est stabilisée dans la plasturgie, les intentions d'investir demeurant conformes à leur moyenne habituelle.

 

INDICATEUR DU CLIMAT DES AFFAIRES

L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie demeure supérieur à sa moyenne de longue période.
A fin mars, l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s'est établi à 105 en Auvergne-Rhône-Alpes et à 103 en France. A fin avril, il s'est inscrit à 104 dans la région et à 102 au niveau national.

Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation conjoncturelle. Il résume par une variable synthétique l'évolution des soldes d'opinion qui présentent des évolutions similaires dans le temps. En hausse, il traduit une amélioration du climat conjoncturel ; en baisse, sa dégradation ; 100 = moyenne de longue période.

Source : Banque de France​

 

CARNETS DE COMMANDES ET STOCKS

Des perspectives toujours bien orientées.
Au premier trimestre, la production industrielle a stagné tandis que la demande s'est à peine maintenue dans l'ensemble des secteurs. Le repli général des carnets de commandes, plus sensible pour les produits en caoutchouc et le secteur de la chimie, n'a pas entaché les prévisions à court terme, toujours très correctes dans un contexte de stocks bien maîtrisés. Par ailleurs, les anticipations étaient à la stabilité des effectifs et des prix. Les données du mois d'avril ont révélé un léger regain d'entrées de commandes.

Source : Banque de France

 

CHIFFRE D'AFFAIRES DES ENTREPRISES

Progression toujours soutenue du chiffre d'affaires.
Au premier trimestre, le chiffre d'affaires de l'industrie manufacturière a affiché une nouvelle hausse, avec + 7,1 % par rapport à la même période de l'année précédente. Cette progression a été similaire à celle observée fin 2017. Elle est intervenue dans un contexte national de quasi-stagnation, le chiffre d'affaires en France n'ayant augmenté que de 0,4 % par rapport au premier trimestre 2017.

N.B. : Les valeurs des chiffres d'affaires présentées correspondent aux chiffres d'affaires des entreprises dont le siège social est en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

PLASTURGIE 

Tendance à la stabilisation.
Au premier trimestre, selon les résultats de l'enquête Conjoncture Plasturgie, plus d'un plasturgiste sur deux a déclaré une hausse d'activité en comparaison annuelle. L'ensemble des marchés clients s'est acheminé vers davantage de stabilité, certains sortant du lot comme le médical et la cosmétique. Les marchés du sport et de la grande consommation ne sont pas parvenus à redémarrer même si les plasturgistes demeuraient optimistes pour les mois à venir. Les intentions d'investir sont restées à leur moyenne habituelle, près d'un plasturgiste sur deux envisageant un investissement matériel dans les six prochains mois.

 

CHIMIE - PARACHIMIE

Stabilisation à un haut niveau.
Après un bon début d'année, l'activité s'est stabilisée dès février à un très bon niveau, semblable à celui d'avant crise. Malgré un léger tassement pour de nombreux secteurs, la production est restée très supérieure à celle du premier trimestre 2017. La hausse tonique des investissements, les mois précédents, s'est stabilisée. Le niveau d'utilisation des capacités de production a été excellent avec 90 % de satisfaction (contre 79 % en 2017). Les entreprises se montrent confiantes pour 2018, rares étant celles qui envisagent une baisse d'activité. En matière d'emploi, les prévisions de recrutement pour les mois à venir se maintiennent, avec des tensions prévisibles sur les postes de techniciens et opérateurs notamment.