Emploi

Malgré une hausse des offres d’emploi et après un recul en juin, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté de 1,1 % en juillet (sur un mois). L’évolution par rapport à l’année précédente est demeurée à peine favorable (- 0,1 % contre + 0,1 % en France métropolitaine). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B et C a également augmenté de 1,1 % sur un mois, et de 3,5 % sur un an. Le mois d’août est resté mal orienté. Le chômage de longue durée est reparti à la hausse après une pause en juin. Le nombre de licenciements économiques a en revanche poursuivi son recul entre mai et juillet.

 

DEMANDEURS D'EMPLOI

Augmentation du nombre de demandeurs d’emploi en juillet et août.
Après une baisse de 0,3 % en juin, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A est reparti à la hausse en juillet (+ 1,1 % sur un mois). L’évolution a été similaire au niveau national. La tendance sur un an est demeurée à peine favorable dans la région (- 0,1 % contre + 0,1 % en France métropolitaine). Pour les catégories A, B et C, les variations ont été de + 1,1 % sur un mois et + 3,5 % sur un an. La dégradation par rapport à 2016 est particulièrement sensible pour les femmes et les personnes de 50 ans ou plus, quelles que soient les catégories observées. Les données du mois d’août montrent une nouvelle hausse du chômage. 

N.B. : Différents facteurs peuvent affecter les données : modification du suivi des demandeurs d’emploi, comportements d’inscription…

 

EMPLOI INTÉRIMAIRE

L’emploi intérimaire poursuit sa croissance​.
Au premier semestre, les effectifs intérimaires ont augmenté de 12 % par rapport à 2016. Auvergne-Rhône-Alpes fait ainsi partie des cinq régions enregistrant des croissances à deux chiffres. La tendance est restée en forte hausse en juillet (+ 12,0 % sur un an contre + 8,4 % au niveau national). Comme les mois précédents, tous les secteurs d’activité se sont inscrits en progression : + 13,4 % pour l’industrie, + 12,0 % pour le BTP, + 11,5 % pour le commerce, + 10,7 % pour les transports et + 7,9 % pour les services. L’ensemble des qualifications est resté bien orienté, avec notamment + 13,0 % pour les cadres et professions intermédiaires.