BTP

Le secteur des travaux publics est resté bien orienté au deuxième trimestre, avec un niveau d’activité jugé en hausse et des perspectives favorables pour les mois à venir. Si les mises en chantier de logements collectifs n’ont que modérément augmenté en année glissante, la tendance a été plus dynamique pour la construction de maisons. Les autorisations de construire ont très nettement augmenté, davantage qu’au niveau national. Les mises en chantier de locaux d’activité ont progressé de 4 % en année glissante, mais les autorisations de construire se sont repliées. 

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

Forte hausse des autorisations de construire​​.
À fin juin, sur une année glissante, le nombre de logements collectifs mis en chantier a affiché une progression modérée (+ 3 %), tandis que la croissance est forte pour les maisons (+ 13 %). Sur le seul deuxième trimestre, les évolutions sont respectivement de - 15 % et + 19 % par rapport à la même période de 2016. Davantage encore qu’au niveau national, les autorisations de construire ont fortement progressé, se rapprochant du niveau atteint quatre ans auparavant. La hausse est sensible pour les logements collectifs et pour les logements individuels, tant en année glissante (+ 26 % et + 17 %) que sur le seul deuxième trimestre (+ 58 % et + 14 %).

CONSTRUCTION DE LOCAUX D'ACTIVITÉ

À fin juin, en année glissante, la surface de locaux d’activité mis en chantier s’est inscrite en hausse de 4 % (contre + 2 % en France métropolitaine).
Le seul deuxième trimestre présente une hausse de 18 % sur un an, avec toujours une forte progression pour l’hôtellerie et une bonne orientation pour l’industrie et le commerce. Les autorisations de construire se sont repliées de 3 % en année glissante (+ 4 % au niveau hexagonal), avec une stabilité observée lors des trois derniers mois. Si les surfaces commerciales et l’hôtellerie sont bien orientées sur douze mois glissants, celles des locaux d’entreposage diminuent fortement.